Au service des économies d’énergie et de la mobilité

Jacques Empinet

Jacques Empinet

Jacques Empinet est Consultant expert énergie et mobilité.

Il a dirigé pendant 20 ans une PME d’ingénierie électronique et d’informatique industrielle dans les domaines aéronautique, spatial, ferroviaire, automobile et médical.

En 2020, il a créé JESEM, un cabinet conseil spécialisé dans l’efficacité énergétique locale et dans les bancs de tests pour machines électriques tournantes. JESEM conseille les entreprises et collectivités territoriales dans le développement de systèmes d’énergie hybrides entre énergie du réseau et énergies renouvelables, principalement photovoltaïque.

Jacques est aussi membre du pôle de compétitivité des mobilités NextMove (ex Moveo) et membre du bureau de Convergences.

Jacques, quels enjeux pour les entreprises autour de l’énergie qui devient toujours plus chère et plus rare ?

« Il s’agit d’abord de réduire la facture énergétique et puis, dans le contexte du réchauffement climatique, d’utiliser davantage d’énergies décarbonées provenant d’énergies renouvelables.

Réduire sa facture énergétique c’est consommer moins d’énergie du réseau électrique, mieux répartir les consommations heures pleines/heures creuses et adapter ensuite ses contrats à son nouveau profil de consommation.

Consommer moins d’énergie passe par un dimensionnement des équipements de production aux besoins réels, par l’optimisation des consommations par leur pilotage et le suivi des actions d’amélioration.

On pourra avoir recours à des solutions de stockage lorsque la production devient supérieure au besoin et lorsqu’on veut lisser les consommations en fonction des heures pleines/heures creuses d’une part (stocker la nuit pour consommer le jour) et en fonction de la météo à venir d’autre  part. »

Quelles énergies renouvelables ?

« Principalement photovoltaïque et micro-éolienne. Elles intéressent les entreprises disposant de surfaces de toitures et de parkings sur lesquels on pourra poser des équipements. Ces ressources peuvent être mutualisées entre plusieurs immeubles sur un quartier entier. »

Peut-on aussi mettre du photovoltaïque sur des surfaces au sol afin d’éviter les nuisances des éoliennes ?

« Tout à fait, mon rôle sera ici de conseiller en fonction des surfaces disponibles et de leur environnement. »

Comment est utilisée l’énergie renouvelable ?

« Elle vient compléter l’énergie du réseau en étant redistribuée dans le bâtiment pour sa consommation, et notamment vers des bornes de recharge de véhicules électriques.

Pour un nouveau site comme pour une rénovation, il convient d’abord d’effectuer une analyse prévisionnelle des besoins.

Pour développer les énergies renouvelables et de récupération, leur stockage et l’équilibre des réseaux, il convient de piloter la demande par des réseaux intelligents. »

Qu’est-ce que l’architecture micro-GRID ?

« C’est une architecture dédiée à des applications tertiaires et industrielles et présentant un ou plusieurs réseaux consommateurs indépendants du réseau PDL appelés µGrid AC et µGrid DC selon que les consommateurs présentent une interface en courant alternatif ou continu. »

Exemple d’architecture  micro GRID

Exemple d’architecture  micro GRID

« Ce système intelligent permet une gestion des flux d’énergie selon les besoins et les paramètres d’environnement. Il permet le stockage d’énergie la nuit en heures creuses ou provenant d’énergies renouvelables. Il permet de modifier les priorités de fourniture d’énergie et est évolutif. »

Que conseilles-tu en  priorité ?

« Il faut analyser les consommations et productions existantes ou prévisionnelles pour définir un cahier des charges et donc établir un audit consommation et production.

On pourra ensuite étudier une architecture de mix local d’où découlera une solution avec investissements, étude de rentabilité et ROI. »

Conclusion

Il existe des gisements d’énergies renouvelables considérables et inexploités au niveau local. Ce sera un des enjeux majeurs des décennies à venir.

Patrick GERMAIN